citation

Image du Blog carteries.centerblog.net

"A défaut de comprendre qui nous sommes et d'où nous venons, je ne pense pas que nous puissions réellement progresser " Louis B. Leakey

jeudi 19 octobre 2017

Les contes de Solman - A travers la Maison VII : ...aux identités sociales





Avant les vacances d’été, je vous ai entrainé dans les aventures d’un petit héros symbolisant le Soleil de notre thème, au travers des maisons astrologiques composant la roue zodiacale.
Cette aventure, les contes de Solman, a été écrite par Estelle Galliot, dans un style enjoué, imagé et divertissant.

Voici la suite des contes de Solman. Notre petit héros a découvert et traversé courageusement les six premières maisons, celles de l'hémisphère nocturne appelé aussi hémisphère individuel.
Au cours de ce parcours, Solman a pris conscience de lui-même, de ses capacités, ses limites et s'apprête désormais à entrer en relation avec les autres, à s'ouvrir au monde extérieur, à démontrer sa valeur. 
Il arrive au seuil de la maison VII, appelée aussi Descendant, première maison de l'hémisphère diurne appelé aussi hémisphère collectif (de la VII à la XII).

La Maison VII, est une maison angulaire. Elle est en analogie avec le signe de la Balance et sous la maîtrise de Vénus. C’est la maison de l’autre, des relations avec les autres, des associations, du mariage, de la vie sociale.
- L’Ascendant est la clé de la différenciation, le Descendant celle de la communion -
La VII nous met en présence de l’Autre, mais nous nous trouvons souvent face à nos propres projections car ce sont nos propres désirs qui nous attirent vers l’Autre et ce sont nos propres répulsions qui nous mènent à le rejeter.

Soleil va-t-il faire des rencontres, tisser des relations, s’associer pour poursuivre sa route ? Va-t-il retrouver Lune ?
… aux identités sociales

Soleil franchit le seuil de la porte VII avec entrain, fier d'être parvenu jusqu'ici grâce à sa volonté, son courage et ses valeurs. Il se retourne pour pouvoir admirer l'éveil de la porte lorsque celle-ci disparaît très vite, telle une immense bulle de savon faisant un grand « POP » assourdissant. C'est à ce moment que la pièce VII est plongée dans l'obscurité la plus totale. Soleil a un sentiment de panique, il ne distingue plus rien. Il reste les yeux grands ouverts cherchant ses mains, ses pieds, sans aucun succès, ce qui s’avère des plus étrange vu sa nature incandescente. D'instinct, il recule, se collant contre un mur. La pièce VII est pire que le néant dans lequel il se trouvait au départ de son aventure : avant, il n'avait pas conscience de lui, maintenant, tout est différent et cette pièce ne présage rien de bon, les ténèbres étant revenues.

Soleil reprend ses esprits après quelques minutes qui lui semblent incroyablement longues. Il entend le bruit sourd que fait son cœur dans sa poitrine. Il tente de se calmer : il ne voit rien, certes, mais n'entend rien non plus, donc il ne doit pas y avoir de danger immédiat. Il fait un pas vers l'avant en agitant ses bras devant lui puis se fige : rien, pas de bruit, pas d’obstacle ; Soleil continue. Deuxième pas, deuxième succès. Se sentant plus à son aise, il décide de marcher un peu plus vite. A ses pieds, il sent que le sol n'est pas uniforme. Il s'arrête, se baisse pour évaluer ce qui a pu le surprendre. Il touche le sol et devine la présence d'une ligne droite creusée dans le dur du sol ; elle est froide mais semble être solide. Elle prend peu à peu la chaleur de Soleil qui, se remémorant ses différentes expériences dans les pièces passées, identifie très vite le matériau auquel il a affaire.

Soleil : Du fer !

Soudain, un bruit venant de derrière le pousse à se relever rapidement et à se retourner. Son cœur s'accélère de nouveau : le bruit s'intensifie à une vitesse exceptionnelle et se projette dans sa direction.
Soleil est tétanisé. Il n'a ni le temps, ni les réflexes nécessaires pour s'écarter de ce qui lui fonce dessus dans ce noir désespérant. Il est trop tard lorsque le monstre le renverse d'un seul geste : le voilà captif, à l'envers, la tête emprisonnée.
Le monstre essaye de l'étouffer, Soleil se débat. L'ennemi poursuit son étreinte tout en avançant de plus en plus vite. Soleil ne peut se dégager et se résout à attendre la suite des évènements. Puis le monstre s'arrête de courir tandis que la tête de Soleil s'enfonce de plus en plus dans son étau. Les pieds en l'air, les bras cherchant un appui pour se dégager, il étouffe. Le monstre est sur le point de l'emporter, il va gagner. C'est alors que Soleil entend des rires. Le monstre rit avant de le tuer ! Soleil se débat de plus belle.
Les rires se font plus forts, il entend chuchoter : il y a plusieurs monstres ? Une famille de monstres ! Il a été capturé par toute une tribu qui va le tuer ou même le manger. Il hurle intérieurement.

- Et si nous l'aidions ?

Soleil sent qu'un monstre lui saisit les pieds, il les agite avec frénésie pour gagner du temps. Un autre lui prend les bras, Soleil tente des coups de poings. Il se battra jusqu'à la fin.

- Oh mais il est cinglé celui-là !

D'un coup, Soleil est tiré en arrière, la lumière si longtemps espérée deux minutes auparavant, revient d’un seul coup et l'aveugle. Il respire de nouveau et tente une dernière attaque : tel un lion enragé, il hurle à la mort, lance ses bras dans tous les sens, donne des coups de pieds et réussit à émettre deux ou trois rayons de flammes vers ses assaillants. Il fait face, les poings en avant.

Our Amazing Solar System by Xyleena56

Devant lui, neuf personnages, l'air surpris, le regardent comme s'il était fou. L'un d'entre eux avance d'un pas.

Jupiter : Allons, allons, calmez-vous ! Nous ne vous voulons pas de mal.

Soleil, le cœur battant, toujours en éveil, dévisage ses opposants tout en scrutant la pièce de long en large afin de trouver une issue. Il n'écoute pas les paroles de l’énergumène qui s’est posté devant lui mais remarque dans le fond de la salle, à sa plus grande surprise, celle qu'il voulait  tant rencontrer dans la pièce V : Lune.
Elle le regarde stupéfaite et semble même terrifiée par son attitude.
Les autres observent attentivement le spectacle, ahuris, leurs yeux allant et venant de Soleil à Lune espérant un soubresaut de conscience du nouvel arrivé. Le temps semble comme suspendu tandis que tout le monde attend la prochaine réaction de Soleil. Calmement, il finit par baisser les poings non sans dissimuler la trahison de son coeur : il tremble d’émotion.
Les autres encore sous le choc d'une telle entrée restent sans voix.
Venus surprend alors l’assemblée et applaudit.

Venus : Quelle entrée spectaculaire ! Et d’une drôlerie… Quel jeu d'acteur formidable ! J'ai réellement cru que vous alliez nous frapper… Extraordinaire, vraiment !... Comment vous est venu l'idée, mon cher ami ?

Soleil : L'idée ? Quelle idée ?...

Venus : Et bien, l’idée d'utiliser le siège à l'entrée de la pièce tel un cavalier sur son fidèle destrier, voyons !…

Soleil : Ah oui, le siège ?...

Soleil se gratte la tête et regarde alors ce qui l'a conduit jusqu'ici : un vulgaire fauteuil monté sur une roue dans un axe planté au sol. Gêné, Soleil ne veut pas montrer son erreur d'interprétation de la situation et ne veut surtout pas faire mauvaise impression à Lune ; il décide de cacher sa bêtise. Il gonfle le torse et clame :

Soleil : Tadam ! Je suis le Soleil et je viens vous sauver, ô ma princesse !

Tout le monde s'observe, Venus applaudit à nouveau entrainant avec elle l’assemblée générale dans une crise de rires ; même Lune, dans son coin, semble se détendre,  elle lui adresse un sourire. Soleil tente un clin d'œil et fait une révérence. Il a réussi à faire croire aux autres que tout était voulu, il a réussi à sauvegarder les apparences.


C’est à ce moment qu’une immense table surgit du plancher, regorgeant de victuailles et boissons diverses ainsi que du matériel nécessaire pour pouvoir contenir toutes ces attentions. Venus s'exclame, ravie de pouvoir montrer ses qualités innées d’hôtesse.

Venus : Et bien, bonjour à toutes et à tous, je m’appelle Venus et je suppose, tout comme dans la pièce II, que nous sommes invités à faire connaissance dans ce qui est, pour ma part, mon ambiance préférée… Venez tous à table pour vous servir !

Jupiter : Oui, il est vrai qu'avec tout ce parcours, j'ai un peu faim.

Celui qui vient de prononcer ces mots est assez volumineux, le sac qu'il porte pourrait contenir Soleil lui-même, mais il déborde déjà d'objets que son propriétaire a ramené des pièces précédentes.

Jupiter : Excusez-moi de mon impolitesse, Madame, je ne me suis pas présenté. Jupiter, pour vous servir !

Venus : Vous êtes tout excusé mon cher ami, nous avons eu l’habitude de fonctionner seul jusqu’à présent… Nous avons le droit à quelques petites erreurs de bienséance… Si vous voulez, nous allons nous présenter les uns après les autres, qu’en dites-vous ?
Nous avons donc Soleil, irrésistible avec son entrée et son jeu d’acteur tout simplement mémorables… Jupiter, à priori bienveillant mais peu enclin aux bonnes manières…
Elle lui adresse un clin d’oeil, puis s’adressant à un petit bonhomme, dans le fond de la salle, apparaissant robuste mais ronchon.

Venus : Et vous, très cher ?

Mars : Moi ?… Mars, M'dame !

Venus : Mars ! Et bien, enchantée…

Un long silence s’installe alors que Venus semble attendre quelque chose. Après de longues minutes et désirant faire cesser le malaise naissant dans l’assemblée, elle finit par prendre les devants et s’avancer vers Mars afin qu’il la salue dans les règles. Elle lui tend la main. Mars, ne sachant pas comment interpréter cette gestuelle, improvise une réponse : il se saisit fermement de la main de Venus et secoue énergiquement sa prise, de haut en bas. Venus, comprenant alors son erreur et le ridicule de la situation, dégage immédiatement sa main et, dissimulant à la perfection sa gêne et son aversion soudaine pour ce personnage, conclut la présentation de ce dernier.

Venus : Et bien, quelle vigueur !… Mars, bestial et primaire. Hum, ensuite ?…

Les présentations s’enchainent alors plus efficacement : Saturne s’avance et d’un ton très solennel annonce son nom ; Pluton préfère demander à tout le monde de deviner le sien mais sans succès finit par le donner ; Uranus, qui refuse de venir près de la table, refuse également de donner son nom, puis obtempère lorsque plus personne ne le lui demande et finit par ne plus vouloir le connaître ; Mercure dont Soleil reconnaît immédiatement la voix, celui de la pièce III ; et Neptune, qui malgré les sons émis, les mimes exécutés, n’arrive pas à se faire comprendre (seul Jupiter parviendra à les entendre et à les assembler).

Tous les regards convergent alors vers Lune qui n'ose toujours pas quitter un des petits coins de la pièce. Venus avec son plus grand sourire, l'invite à se joindre à eux :

Venus : Madame, vous semblez ne pas être à votre aise… Ne vous inquiétez pas très chère, ils ne vont pas vous manger ! Hi ! Hi ! Hi !

Lune : Lu... Lu... Lune. Je m'appelle Lune. Je suis désolée mais j'ai eu un peu peur quand vous êtes entré tout à l’heure et… J'en suis encore toute retournée.

Soleil se voulant rassurant.

Soleil : Veuillez m'en excuser Madame, je ne souhaitais que vous divertir en jouant le rôle d'un personnage assez bête mais drôle. Il n'était pas de mon intention de vous faire peur.

Puis se sentant à son tour rougir d'émotion (ou de son mensonge ?), Soleil évite de justesse un bégaiement honteux et se tait.

Jupiter (regardant Neptune) : Y’aurait-il de l'amour dans l'air ?

Neptune (totalement incompréhensible par les autres sauf Jupiter) : Oui, il semblerait... Finement observé mon bon ami ! Allez, trinquons à cela !

Jupiter (surpris) : J'allais justement vous le proposer…  Mais, vous lisez dans les pensées, ou quoi ?

Neptune (amusé) : Je ne crois pas, non, enfin peut être… Enfin qui sait ? Les pensées sont universelles, vous savez, facile de les capter…

Pluton : Qu’est-ce qu’il dit ?

Jupiter : Il dit que les pensées sont universelles…

Pluton : Ah !… Je dirai plutôt, inconscientes…

Saturne : Sociétales…

Uranus : Géniales…

Mercure : Echangeables…

Venus : Bon, bon, bon… Mettons nous à table. Nous aurons suffisamment de temps pour ces petits jeux dans le futur, je suppose. En attendant…

La voix intervient.

"Vous voilà tous dans la pièce VII. Toutes mes félicitations à toutes et à tous pour être parvenus jusqu'ici ! Merci de bien vouloir prendre place dans vos sièges respectifs."

Toutes les planètes écoutent alors attentivement les instructions, si souvent désirées dans les pièces précédentes. Tous obéissent, même Uranus qui veut bien jouer le jeu se souvenant du pacte passé avec la voix dans la pièce V, pièce dans laquelle Uranus a eu besoin d'aide.

"Vous trouverez des fiches de présentation que vous lirez à tour de rôle dans un ordre bien précis. Vous ferez donc mieux connaissance. A la fin de cet exercice, il vous sera demandé de faire des équipes de deux pour la suite des évènements. Merci de votre coopération."
Pluton : Voilà un petit jeu comme je les aime !

Saturne : Moi pas !

Soleil invite Lune à s'assoir sur son siège composé de glace. A son contact, Soleil grimace mais tente de cacher sa douleur.

Lune : Merci.

Soleil : C'est un plaisir...

Soleil s'assoit à son tour dans son siège et déclenche ainsi le jeu de la voix : il s’avère être le premier. Le projecteur installé au plafond et que personne n’avait remarqué jusqu’à présent, se braque instantanément sur lui. Peu rassuré de ce qu'il va devoir faire, il reprend rapidement le contrôle de lui-même pour éviter de montrer ses peurs et se saisit de sa fiche posée devant lui sur la table :

Il regarde autour de lui : cette lecture le laisse perplexe.
Il ne comprend rien aux termes des signes, retrouve quand même sa devise et le fait que la désignation anatomique lui corresponde bien, en revanche le terme Ego ne lui plait guère même s'il est pourtant ravi de ne rien découvrir dans la case Défaut.
Quant à la musique, il ignore totalement ce que c'est, et visiblement, il n'est pas le seul.

Mercure : Il me semble avoir déjà rencontré ce terme de musique dans mes nombreuses lectures mais je ne suis pas sûr d'avoir bien intégré ce concept. Il reste néanmoins que c'est un art.

Neptune : Personne ne sait ce qu'est la musique ? Suis-je le seul ? Je veux bien vous faire part de ma connaissance en la matière…

Le projecteur se déplace sur Lune qui, surprise d'une telle rapidité de l’objet, pousse un cri  d’effroi, stoppant Neptune dans sa tentative d’explication et Jupiter dans sa tentative d’interprète. Tremblante, d'une voix mal assurée, Lune finit par lire sa fiche.

A chaque fois que quelqu'un tente d'expliquer un concept ou une devise qui lui est propre, le projecteur se braque sur une planète différente obligeant ainsi tout le monde à survoler les caractéristiques de chacun rapidement et sans commentaires.

Toutes les fiches s'enchainent à grande vitesse. Mercure donne l'idée qu'il est un messager, Venus qu'elle affectionne l'harmonie, Mars (ayant des difficultés à lire) finit par imiter Neptune et mime toutes les inscriptions : tout le monde comprend que c'est un combattant. Jupiter appuie sur son don d'explorateur et Saturne le tempère immédiatement en lui indiquant sa préférence pour la rigueur, Uranus rechigne à parler mais finit par dire un mot : liberté ! Neptune, que Jupiter décode instantanément, s'envole dans ses explications en ne lisant jamais sa fiche (illuminé ?) et tout le monde finit par apprécier le changement intervenant du plafond qui passe à Pluton. Celui-ci dans un sourire narquois lit sa fiche en effectuant des corrections que personne ne comprend et ne tolère. En effet, il ose dire à la voix qu'elle n'a pas su le décrire. Pluton regarde alors les autres.

Pluton : Mes amis… Ou ennemis d’ailleurs… La frontière est tellement étroite. Mes amis, donc, nous avons tous lu nos fiches avec plaisir et moi aussi je me suis amusé à rentrer dans ce jeu, pour le moins superficiel. Toutefois, je dois quand même vous annoncer que ces fiches sont loin d'être complètes. En dehors du fait que nous n'avons pas de défauts à l'heure actuelle, ce dont je doute assurément, nous ne connaissons que ce que la voix veut bien nous dire.

Neptune : Les anges…

Jupiter : Les anges…

Pluton : Si vous voulez, Neptune… Les anges, donc, nous disent bien uniquement ce qu'ils veulent… Faut-il leur faire confiance ?

Les planètes se regardent stupéfaites d'un tel comportement. Mais pour qui se prend-il celui-là ? Il se croit au-dessus des anges ? De quel droit juge-t-il ? Ils se détournent tous de Pluton qui, comme s'il le sentait, sourit de sa provocation et ajoute.

Pluton : Hum... C'est tellement facile de vous déstabiliser.


 Le projecteur s'éteint, cinq portes VIII apparaissent et les anges prononcent :

"Chaque équipe doit rejoindre une porte VIII. Vous écrirez alors à l'aide d'une craie ce que vous avez appris ici sur l'ardoise attachée à chaque porte. Vous avez cinq minutes, merci. "

Panique autour de la table, personne n'a encore eu le temps de se choisir un compagnon de route, ni de réfléchir au mot de passe de la porte VIII mais les affinités de certains parlent d'elles-mêmes et les choix se décident assez vite.

Jupiter : Hé Nept ! Tu fais la route avec moi ?

Neptune : Avec un très grand plaisir ! Vous semblez un très bon compagnon de route. Je vous éveillerai à la spiritualité...

Jupiter : Hum... Vous verrez que je ne suis pas en reste sur le sujet. Et je vous montrerai comment être toujours optimiste, telle est ma devise !

Venus : Mars, seriez-vous opposé à me servir de protecteur ? Vous semblez si robuste, je serai en sécurité.

Mars : Avec moi vous serez à l'abri, ouais M'dame ! Mais évitez vos chichis, cela me tape sur le système.

Venus : Oh vraiment ?! Vous me faites rougir. Je vous apprendrai le bien fondé de l'harmonie.
Mars : Mouais, ben, l'aventure va être longue...

Pluton : Qui pourrait, et surtout oserait, me servir de partenaire ?

Mercure : Moi je veux bien. Vous semblez d'une richesse intérieure exceptionnelle et j'avoue être très curieux.

Pluton : Etes-vous prêt à me subir ?

Mercure : Oui, cela me fera progresser, non ? Je peux prendre des notes ?

Saturne : Bien, Uranus, je ne me vois pas faire la route avec ce Soleil et cette Lune ridicules, ils me feraient perdre mon temps, mais vous semblez vif et rapide, à nous deux nous allierons endurance et vitesse. Cela vous tente-t-il ?

Uranus : Pas le choix de toute manière ! Si ça ne tenait qu'à moi, je serai parti seul !

Soleil : Bien, nous sommes tous les deux Lune, si je comprends bien.

Lune : Cela me convient parfaitement. Et vous ?

Soleil : Je n'aurai pas espéré mieux.

Ils se dirigent vers les portes et commencent à se concerter en chuchotant pour ne pas donner d'idées aux uns et aux autres.

Jupiter : Vous avez une intuition ?

Neptune : Hum... Ensemble ?

Jupiter : Ça me semble cohérent, en effet !

Pluton : Il est évident que la pièce VII n'est en fait que l'opposé de la pièce I.

Mercure : Cela semble juste en effet. Le message de la pièce I : « je suis ! ».

Pluton : Donc le message de la pièce VII : « nous sommes ! ».

Saturne : Contrats, divorces, associations, unions, conflits. Qu'en pensez-vous ?

Uranus : M'en fiche !

Tout d'un coup, s'adressant à tout le monde, Venus déclare :

Venus : Mais que faites-vous tous ? Ce n'est pas une compétition !

Mars se frappe la tête contre la porte, de rage. Il tente de bloquer Venus dans ses paroles en mettant sa main sur la bouche de celle-ci, elle réussit néanmoins à parler :

Venus : « Nous sommes » ! C'est bien ce que nous devons tous écrire. Oh ! Mais lâchez-moi Mars, enfin, puisque je vous dis que ce n'est pas une compétition !

Tout le monde écrit sur ces tablettes le mot de passe. Toutes les portes s'ouvrent et en silence, chaque équipe s'enfonce dans la pièce VIII non sans une dernière intervention surprise de Pluton.

Pluton : Etes-vous sûre Madame que ce n'est pas une compétition ? Peut-être avec nous-mêmes, qui sait ?







© Tous droits réservés - Estelle Galliot pour le texte
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur.
http://astropassionnement.blogspot.fr/ 
Si vous voulez être averti(e) par mail de la parution d'un de mes articles, saisissez votre adresse électronique dans la case "Follow by Email" (colonne de gauche de mon blog). 
Vous pouvez aussi vous abonner à ma page Facebook https://www.facebook.com/annemarie.cutino

1 commentaire:

  1. Assez surprenante l'entrée du Soleil, certainement du fait qu'il est en chute en Balance, mais l'évolution dans l'aventure relativement plaisante dans la lecture, en affinité avec la nature du signe en corespondance ...

    RépondreSupprimer